Dans le monde du battle royale, tous les éditeurs veulent tenter de sortir leurs épingles du jeu c’est au tour de EA de lancer Apex Legends via Respawn Entertainement.

[Avis] Apex Legends : le battle royal des titans

Dans le monde du battle royale, tous les éditeurs veulent tenter de sortir leur épingle du jeu afin de détrôner l’intouchable Fortnite. Après PUBGCall of Duty : Black Ops IV d’Activision, Realms Royals de Hi-Rez Studios ou encore H1Z1, c’est au tour de EA de lancer, via le studio Respawn Entertainement  (Titanfall) son battle royal à lui, le bien nommé Apex  Legends.


Quid du battle royal ?

Si vous sortez d’une grotte après un hiver nucléaire qui aurait commencé en juillet 2017… Un battle royal c’est aussi simple à comprendre qu’une recette de cuisine :
Etape 1 : Vous prenez une tétrachiée de monde (en général environ 60), que vous collez dans une arène fermée, avec pour seul but d’être l’ultime survivant.

Etape 2 : Vous saupoudrez des armes, des munitions et des ressources un peu partout dans le décor.
Etape 3 : Vous ajoutez plein d’objets « funs » ou « collectionnables » que les participants peuvent acheter avec leur carte bleue favorite.

Astuce : Surtout ici, n’hésitez pas à avoir la main lourde, les gens aiment être rackettés pour avoir un personnage d’une couleur différente de celle des autres joueurs.

Etape 4 : Vous ajoutez une seule particularité, bien spécifique à votre recette, de la construction où se planquer, des voitures ou bien encore, des joueurs aux capacités uniques.

Astuce² : faites bien attention à ne pas trop mélanger les particularités à cette étape, ça évite que votre soufflé « Battle Royal » ne retombe à la sortie du four.

Etape 5 : Vous mélangez bien et vous obtenez un magnifique « Free to play » sur toutes les plateformes de jeu imaginables. Nous le nommerons Toto : « Battle Royal ».

Fortnite vs the rest of the world

Epic Games a démocratisé ce style du jeu avec une recette haute en couleurs, en fun et en contenu.
Événements spéciaux, lamas multi-couleurs fluos partout, pas de sang et surtout un univers « kid approved » qui rend le jeu accessible à tous.

Un réel écosystème et une vie parallèle sont devenus possibles depuis la sortie de ce jeu. En atteste des chiffres et des faits… Fornite génère plus de d’argent que jamais avec un jeu GRATUIT.

Epic Games vaut maintenant plus de 13 milliards de dollars. Fornite a généré plus de 1 milliard de dollars de revenus depuis sa sortie et comptait à son apogée près de 150 millions de joueurs…
A titre de comparaison, Final Fantasy XIV (MMO de Square Enix) comptabilise 14 millions de joueurs actifs et World of Warcraft (MMO de Blizzard) compte entre 3 et 7 millions de joueurs actifs. Fornite est donc bien un rouleau compresseur.

Nous comprenons tous pourquoi chaque éditeur, voire presque chaque studio, cherche à récupérer une partie du gâteau « Battle Royale ».

Here comes a new challenger

Revenons-en donc à nos petits et parlons de Apex Legends, le derniers-né du couple EA | Respawn.

Fier de sa réussite, Respawn lance son battle royale sur les bases de la licence Titanfall.

Les bases, oui mais nous y reviendront plus tard…

Le joueur aura à choisir entre les 4 classes disponibles : Soigneur, Défenseur, Pisteur ou bien encore Tireur (fou ?). Sachez que vous ne pourrez pas prendre 2 fois (ni donc 3 fois) le même personnage que vos copains. L’ordre de sélection est aléatoire et mieux vaux privilégier d’avoir un perso Tank ou Pisteur, un Soigneur et un Tireur.

Dès la première partie, les bases sont vites assimilées. On saute de l’avion et on atterrit où l’on veut sur la carte. Direct, on part à la recherche d’une arme pour se défendre. Ou bien, on peut aussi mourir directement car une autre escouade nous tombe dessus en moins de 30 secondes car ils ont de l’équipement – eux – contrairement à nous (no joke)… Bref, passons l’étape où l’on meurt et admettons que l’on continue la partie.

Here we go !

On se stuff et on se met en route vers le cercle. Ici, contrairement à Fortnite, ce n’est pas un brouillard, mais un cercle qui rétrécie la map au fur et à mesure que le temps passe. Si vous restez dans la zone, votre santé descendra petit à petit.

Le gameplay se fait moins dans la stratégie de construction, comme il n’y en a pas, que dans l’utilisation de l’environnement. Les zones « désertiques » sont sources de coins et recoins où se planquer pour localiser l’ennemi et lui fondre dessus en escouade.

Il faudra savoir utiliser à bon escient ses capacités. Par exemple, Bangalore pourra vous lancer un nuage de fumée dans lequel vous planquer pour ressusciter un ami tombé au combat, mais aussi pour looter tranquillement à l’abri des tirs ennemis ou bien embrumer ses ennemis pour mieux les tuer.

Les armes se divisent quant à elles en 8 catégories différentes.
Vous retrouverez ainsi, l’usuel fusil à pompe (le peacekeeper <3) mais aussi des fusils automatiques, à tir unique, sniper ou autre revolvers.  Côté protection, vous aurez la possibilité de trouver des casques et des armures qui vous offriront des niveaux de protections plus ou moins grands (dans l’ordre : blanc, bleu, violet, or).

Chacun ira de son conseil mais le Wingman (or) ou le combo Wingman et briseur de crâne est une valeur sûre si vous aimez jouer au revolver. Personnellement, j’aime le combo Hemlock (pour le mid-range) -Peacekeeper (pour le close-range).

LE wingman légendaire <3

Côté gameplay, les sensations sont bien au rendez-vous. Que l’on soit en escouade complète avec deux autres amis ou que l’on soit en pickup, la synergie s’installe rapidement.
Grâce à une roue contextuelle, vous pouvez indiquer une zone à explorer, un butin en visuel ou bien la présence d’un ennemi.
N’hésitez pas à en abuser. Cette touche (R1 sur PS4) sera votre meilleur allié dans toutes les situations. Même au sol (mais pas mort), vous pourrez indiquer la position de l’ennemi.

Côté armes, il vous faudra apprécier les balles en cloche à longue distance. Ce n’est pas simple de prime abord et je peux vous garantir également que ce n’est pas forcément la bonne approche quand vous avez une escouade complète à distance. Dans ces situations, préférez prendre l’ennemi de côté ou par derrière. Ne prenez pas non plus à la légère la puissance des fusils à pompe à courte distance, deux balles bien placées et vous mettrez l’ennemi par terre.

Chaque personnage a, comme je vous le disais, des capacités particulières.
Utilisées correctement, elles peuvent s’avérer être un outil très précieux. Lifeline, par exemple, fera venir une cache à butin directement à vous. Cette dernière peut comprendre des armures ou des armes dorées ! Mirage pourra devenir « invisible » et envoyer des leurres le remplacer. Bangalore pourra demander une frappe barrage qui balancera des missiles dans la zone de votre choix (à proximité).

.

Et globalement alors ça donne quoi ?

Finalement, Apex Legends sort son épingle du jeu grâce à une direction artistique simple mais bien pensée, une gestion des escouades efficace et aboutie qui vous permet de jouer aussi bien en solo qu’à trois potes.

Top 1 maggle !

Les armes permettent de varier les plaisirs entre combats tactiques et rush éclair.

Globalement, Apex Legends n’est pas révolutionnaire dans le monde des battles royales. Cependant, son système d’escouade est vraiment bien pensé et le jeu se positionne globalement vers un public plus mature que son opposant direct Fortnite.

Maintenant, il reste à voir comment EA et Respawn vont faire pour maintenir le jeu à flot et surtout continuer d’offrir du contenu et une expérience unique à travers le temps.

Note : 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Satania

Satania est un joueur dans l’âme. Depuis sa plus tendre enfance, il chérit ses manettes et consoles. Moult années plus tard et malgré une vie de couple et un enfant, cela n’a pas changé ! Types de jeu favoris : FPS / Action- aventure / RPG. Top 3 vidéoludique : Destiny / Final Fantasy XIV / Bloodborne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.