Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones et Iron Fist se réunissent pour lutter contre le mal qui menace leur belle ville de NYC dans la série " The Defenders ".

[Série] The Defenders : Bal costumé avec un thème karaté

Le 18 août 2017, Netflix a rebooté la licence The Defenders de Marvel. Daredevil, Luke Cage et Jessica Jones se réunissent tant bien que mal autour de l’Iron Fist pour lutter contre le mal qui menace leur belle ville de New York.

Leur ennemi commun est la Main. Cette organisation qui recherche le pouvoir à tout prix et est capable de contrôler la mort est déjà bien connue de l’univers de Daredevil et plus récemment de celui de Iron Fist.

Je pourrais tout vous raconter en détail mais ça vous gâcherait un peu le plaisir, non ?

Mais au fait, qui sont les Defenders ?

Les Defenders sont apparus sur le papier pour la toute première fois en décembre 1971 avec Doctor Strange, Hulk, Namor et Silver Surfer.

En 46 ans, de très nombreux héros se sont relayés au sein de ce groupement (Hawkeye, Ghost Rider, Spiderman, Wolverine, Deadpool, etc.) Peu importe la configuration, tous les héros ont pour point commun d’être plus ou moins individualiste et ont un peu de mal à cohabiter.

Faut-il avoir vu les 4 séries avant ?

Non pas forcément. Bien entendu, connaître chacun des univers aide pour mieux appréhender les références et les sous-entendus des dialogues mais ce n’est pas indispensable.

Pour preuve, je n’en avais vu que deux sur quatre et Satania aucune et ça ne nous a pas empêché de tout regarder.

Alors, verdict ?

J’ai lu quelque part que les Defenders étaient plus proches de nous que les Avengers et qu’ils se battaient contre un mal « plus commun ». Je trouve que cette définition est parfaite ! Dans cette série tout est « plus commun », de l’intrigue à l’épaisseur (parfois très fine) des personnages.

Néanmoins, ce n’est pas une critique négative. Si on ne sollicite pas trop son cerveau, les huit épisodes se regardent bien.

J’ai aimé :

  • Les réparties de Jessica Jones ;
  • Les scènes de baston entre eux et of course contre les méchants ;
  • L’enchaînement des trois premiers épisodes qui mène à la rencontre des héros ;
  • Le casting de Sigourney Weaver ! Oui Ripley a pris un sacré coup de vieux ! Mon seul regret ? Pas de baston pour elle.

J’ai moyennement aimé :

  • Le clash entre les univers et les personnalités. Deux héros presque normaux versus deux héros carrément moins réalistes, ça ne passe pas tout le temps. Ce qui sauve la situation c’est que les scénaristes ont pris le parti d’en rire et de dédramatiser la chose ;
  • La caricature de musique qui accompagne Luke Cage lors de chacune de ses apparitions au début de la saison. Quitte à être caricatural, il aurait fallu le faire pour tous les personnages principaux.

Je n’ai pas aimé :

  • L’égocentrisme de Iron Fist et son caractère de petit garçon gâté ;
  • L’absurdité des décisions de Daredevil ;
  • Le manque de vraies suprises. L’ensemble est quand même cousu de gros fil blanc.

 

Hype’O’Meter : 60 % – The Defenders c’est pas mal mais pas foufou

60% Complete

Date de sortie : 18 août 2017

Chaîne : Netflix


 

Zelda

Zelda n’est pas forcément adepte du jeu intensif mais aime bien regarder, critiquer parfois même piquer la manette. Types de jeu favoris : RPG / simulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.