Skip to main content
Après des années d'attente, Gran Turismo Sport, appelé plus communément GT Sport, pointe enfin son nez sur le PlayStation Store.

Test de Gran Turismo Sport, faite chauffer les moteurs

Après des années d’attente, Gran Turismo Sport, appelé plus communément GT Sport, pointe enfin son nez sur le PlayStation Store.
Les fans de simulation de sport automobile, plus que sollicités ces derniers mois avec la sortie de Forza 7 et de Project Cars 2, peuvent se lancer aujourd’hui sur ce « stand-alone » de la série phare des jeux de courses exclusifs Sony.  Cette version Sport vaut-elle vraiment le coup ? Nous allons voir ça maintenant 🙂

Test PS4 Gran Turismo Sport
Notre première voiture !

Gran Turismo Sport : port du casque obligatoire

La série des Gran Turismo remonte déjà à 20 ans, 1997 les joueurs PlayStation, fans des CD-Rom découvrent pour la première fois ce qui va ouvrir le chemin à une multitude de jeux sur diverses plateformes : le simulateur de conduite à l’exigence hors normes.
Après Gran Turismo 6 sorti en 2013 sur PS3, les fans de la première heure, toujours autant avides d’arbres à cames et d’huile de moteur, attendaient avec impatience la sortie de Gran Turismo 7.

Test PS4 Gran Turismo Sport
Mais Sony, contre toutes attentes annonce une version « Sport » de la licence qui nous fera traverser les circuits de courses emblématiques à travers le monde en mode multijoueur. Oui « multijoueurs ».

Cet opus est clairement orienté multijoueurs et vous le sentirez dès que vous lancerez le jeu.

Exit les N milliers de voitures, ici c’est 150 véhicules orientés vers la compétition que vous aurez le droit de conduire. On pourra citer entre autres la mythique Bugatti Chiron, Audi R8 LMS ou encore la Nissan GT-R Premium édition.

Gran Turismo SPORT Lexus
Magnifique cette LExis LF-LC-GT <3

Passer de plus de 1000 véhicules à 150… c’est ce que l’on appelle faire le ménage. Mais c’est pour mieux se concentrer sur l’essentiel : la simulation.

Et ici tous les voyants sont au vert. Chaque voiture a son propre feeling et sa propre dynamique. Sur un circuit sinueux d’Alsace, on sent bien que la Chiron est complètement inutile et qu’il faudra préférer une Subaru ou une plus modique Golf GTI qui privilégie la maniabilité à la puissance.

Gran Turismo SPORT Golf GTI
Tut tut les rageux !

Contrairement à Forza ou à Project Cars 2, Gran Turismo Sport fait l’impasse sur les circuits mythiques des courses automobiles. Autant le fameux circuit de Nürburgring (Allemagne) réputé pour ses centaines de virages plus tordus les uns que les autres ou encore Suzuka et ses grandes lignes droites, sont modélisés à la perfection dans le jeu, autant Monza, Magny-Cours ou encore Hockenheim sont complètement absents du jeu. Pour faire face à cette absence, Polyphony Digital propose plusieurs circuits de leur création avec le plutôt réussi Dragon Trail. Ça reste dommage pour un jeu qui veut être LA simulation du jeu de course automobile.

.

Gran Turismo Sport : on se chicane

Côté gameplay, Gran Turismo Sport reste toujours aussi strict et exigent avec les joueurs.
Vous pourrez aussi bien jouer à la manette qu’avec un combo volant-pédalier mais il vous faudra connaître les circuits comme tous les pilotes de F1.
Exit les gaz à fond et le pied au plancher quand il faut freiner pour négocier une chicane. Il faudra jouer en permanence sur le frein ou l’accélérateur pour garder le contrôle et l’adhérence du véhicule sinon bye bye l’objectif !

Gran Turismo SPORT drift
Bim le mur !

Pour cela, le jeu vous propose un mode campagne qui démarre par 80 missions de conduite appelé « école de conduite ». Vous apprendrez les bases du pilotage sur différents véhicules et différents circuits. Ensuite, nous enchaînons avec une nouvelle tétra-chié de missions et « expérience du circuit » qui vous permettent de découvrir les circuits avant de vous lancer en ligne.
Et voilà une fois ça fait vous avez terminé le mode campagne. Pas de mode histoire ou un simili de mode « carrière », mais uniquement des missions.

Le jeu vous propose bien sur un mode arcade vous permettant de lancer tous les circuits en contre la montre ou en mode Drift, mais vous ne trouverez pas le bout du nez d’une histoire ici, car le jeu est clairement orienté multijoueur.

Avant de passer sur la grille de départ avec vos potes ou joueurs du monde entier, il vous faudra ABSOLUMENT regarder deux vidéos obligatoires, sur le fair-play et le savoir jouer en multijoueur…

Gran Turismo Sport Multi joueur

Les vidéos… intégrées avec un lecteur Youtube dans le jeu ne sont pas la meilleur idée de l’année ! Elles rament au lancement malgré une connexion fibrée à la maison et se résument au final à voir la trajectoire idéale. C’est une aide pour les joueurs se refusant à mettre les assistances sur les circuits qui vous propose également la même choses avec la trajectoire idéale et l’indicateur de freinage.

Bref la jouabilité est toujours excellente et digne de tout les Gran Turismo, mais le contenu est relativement pauvre si vous ne souhaitez pas jouer en ligne.

.

Gran Turismo Sport : … trois petits tours et puis s’en vont…

Le gameplay toujours aussi carré et l’IA plus agressive que lors des précédents opus vous donneront un challenge déjà prenant plusieurs heures de jeux si vous souhaitez obtenir le temps or dans chaque épreuve. Mais la difficulté excessive des anciens GT est bien loin et il ne sera pas rare que vous arriviez à obtenir l’objectif or en quelques try voire au premier try.
Le mode campagne vous demandera pas moins d’une bonne trentaine d’heures de jeu pour compléter le contenu.
Les heures sont bien sûr démultipliées pour peu que vous adoriez conduire en présence d’autres joueurs.

Gran Turismo sport

Gran Turismo Sport pour la modique somme de 50 € vous propose une expérience propre reluisante d’huile de moteur mais qui, à mon avis, ne fait pas vraiment face à la concurrence rude qu’impose Forza 7 ou Project Cars 2 (malgré les bugs).
La présence d’une caméra non dynamique et l’absence de certains circuits mythiques du sport automobile, fait de Gran Turismo Sport une expérience mitigée.

Elle n’est ni mauvaise ni exemplaire, juste bien mais sans prétention de revoir le genre de la simulation automobile.

Personnellement j’y ai passé de bonnes heures mais pas forcement mémorables. J’y retournerai quand j’ai 10 min à jouer sans vouloir lancer un jeu prenant.

Bref c’est (3,5 / 5)/5
.


Plus d’infos sur Gran Turismo Sport :

Trailer : 

Date de sortie: 18/10/2017
Support : PS4
Lien pour craquer :

Plus d’images sur Gran Turismo Sport?

One thought to “Test de Gran Turismo Sport, faite chauffer les moteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.