Nous avons suivi avec attention les différentes annonces sur la Nintendo Switch ces derniers jours. Ce dimanche, nous avons pu nous faire notre propre opinion sur la bête !

[Nintendo] Nous avons testé la Nintendo Switch

Nous avons suivi avec attention les différentes annonces sur la Nintendo Switch ces derniers jours. Ce dimanche, nous avons pu nous faire notre propre opinion sur la bête !

Le matériel

Nintendo Switch en mode salon

Au premier abord la Nintendo Switch est plus petite que ce à quoi nous nous attendions. En fait, la configuration console portable (l’écran + les deux Joy-Con) est ce qui prend le plus de place. Les deux autres configurations, dock + Joy-Con / écran + Joy-Con, sont plus petits.

A la prise en main, les Joy-Con sont extrêmement légers. Il n’y a quasiment pas de temps d’adaptation, le joueur trouve très rapidement ses marques. Nous avons pourtant deux réserves à émettre. La première porte sur la résistance. Immanquablement, les Joy-Con vont souffrir des manipulations, des coups mais aussi des montages/démontages sur l’écran et sur le support Joy-Con. Ils semblent un peu fragiles pour ça.

Nintendo Switch manette

La seconde réserve porte sur la dimension des Joy-Con. Autant il n’y aura aucun souci pour les petites minimes de Zelda et des enfants de manière générale, autant pour celles de Satania ce sera une autre histoire… A voir comment les gros doigts (sur)vivent (à) plusieurs heures de jeu.

Nintendo Switch manette bleu

La Switch sera équipée d’un écran 6.2 pouces ce qui est plus que convenable pour une utilisation en nomade et pas trop encombrant quand on est dans le métro parisien. Mais là où la taille devient dérangeante, c’est lors de l’utilisation nomade en multijoueur local. Un écran splité sur du 6.2 pouces (soit environ 15 cm) devient très vite gênant. Nous avons pu faire une partie de Mario Kart 8 Deluxe en écran splité et joué sur un écran de 7 cm impose très vite des limites ! Mais voyons ça plutôt comme une fonction « dépannage » que comme une fonction primaire de la console.

switch nomade splitscreen

.

Les configurations de jeu

Dock + Joy-Con/Manette Pro

Dans cette configuration « classique », la console est posée sur son dock, le jeu est diffusé sur l’écran TV/PC et se guide à l’aide des Joy-Con ou de la manette « pro ».

Nintendo Switch mode salon

Sur ce mode, l’expérience de jeu est similaire à tout ce que nous connaissons déjà. Cela reste néanmoins agréable lorsqu’on bascule sur du multijoueur. Nous retrouvons les sensations, la maniabilité et la convivialité du multijoueur classique que nous connaissions sur la Wii/Wii U.

Console portable

Voilà l’innovation de la Switch qui nous avait tellement manqué sur la Wii U : pouvoir emporter son jeu en cours partout avec soi. Nintendo a bien pensé l’ergonomie du tout, ça a l’air simple à monter/démonter car il suffit de retirer la console de son dock et le jeu bascule automatiquement en mode « console portable ».

Nintendo Switch mode portable

Nous n’avons pas pu le prendre en main, difficile donc de se faire une opinion sur son poids et sur sa maniabilité. Zelda attend de voir car ça peut être vite compliqué à utiliser dans les transports au vu de sa taille, par rapport à une New 3DS compacte et pliable.

Ecran + Joy-Con détachés

Pour cette deuxième configuration en mobilité de la Switch, il suffit de poser son écran-console quelque part (au bureau, chez des amis, etc.) et de lancer un jeu. A deux joueurs, l’écran splité est de bonne qualité. Bon il faut admettre qu’on ne jouera pas relax au fond de son siège mais plutôt près de l’écran pour bien voir tous les détails.

nintendo switch mode nomade

La démo à quatre joueurs et deux consoles n’était pas disponible. Il serait intéressant de voir si ce mode tient toutes ses promesses sous cette forme également.

.

Les jeux

Lors de cette session ouverte, nous avons pu mettre la main sur plusieurs jeux qui seront proposés au lancement ou dans plusieurs mois !

Super Bomberman R

Bomberman est de retour et il pète toujours la forme (ok blague pourrie…). Depuis sa sortie en 1987 sur NES, le concept de Bombi n’a pas grandement évolué. Dans cette version « Super Bomberman R » est toujours jouable à 4 joueurs sur le même écran et le but est toujours de se faire péter des bombes au nez.

BomberMan R
La DA est assez sympa même si nous n’avons pu tester qu’un seul niveau. Le jeu est fluide et toujours aussi simple d’accès pour les néophytes. Un bon rendez-vous qui sait concilier les joueurs casu et les « PGM » autour d’un titre.

Mario Kart 8 Deluxe

Après un Mario Kart 8 sur Wii U sorti en 2014, qui était fun et qui avait été très bien accueilli par la presse, voilà que Mario veut encore se tirer la bourre avec ses coupains sur Mario Kart 8 Deluxe !
Quoi de neuf au programme de cette version Deluxe ? La liste des personnages s’agrandit avec Bowser Jr., Roi Boo et Skelerex qui débarque sur des karts inédits.

Nintendo Switch Mario Kart 8

Un « crossover » avec la licence Splatoon offrira également des Inklings en tant que joueurs et surtout une arène directement tirée du jeu.
En parlant d’arène, MK8D offrira de nouvelles arènes ainsi que certaines versions « revisitées » de circuits déjà connus. Le mode Bataille a été également revisité et certains items feront leurs retour en fanfare comme la fameuse Plume ! Notez également que vous pourrez avoir deux items en permanence avec vous à la Mario Kart: Double Dash !!

Le jeu est fun et reste dans le giron d’un Mario Kart, peu de prise de risque pour cette « nouvelle » version en somme.

1 2 Switch

Comme pour chaque version de console, Nintendo sort un jeu qui présente toutes les nouvelles fonctionnalités de sa console. Après, un Wii Sport sur Wii, un Nintendo Land sur Wii U, c’est au tour de 1 2 Switch d’ouvrir le bal sur la Switch.

Nintendo 1 2 switch lait
Au programme, vous allez pouvoir traire des vaches pour sauver l’industrie laitière, jouer au braqueur de banque avec Safe Check, vous entraîner pour devenir un samurai en esquivant les coups de sabre ou de kendo stick dans Samurai Training ou bien jouer au cowboy lors d’un duel de pistolet.
1 2 Switch propose 6 mini-jeux qui se prennent en main extrêmement rapidement mais dont le fun et la re-jouabilité reste très limités.

Arms

Nintendo aime décidément bien les jeux de « boxe » et cette année nous découvrons Arms, le dernier de la lignée.
Vous pourrez prendre le contrôle de différents personnages (qui ressemblent bien souvent à des personnages déjà connus dans le JV comme Tracer de Overwatch pour ne citer qu’elle).

Nintendo switch arms

La jouabilité de prime abord à l’air de ressembler à la boxe de Wii Sports, mais que nenni, le jeu s’avère bien plus technique que son aîné. Il faudra se déplacer, esquiver et balancer ses attaques « ultimes  » au bon moment pour triompher.

Il y avais également sur le salon, The Legend of Zelda : Breath of the Wild et Splatoon 2 mais ces deux derniers nécessitaient plus de deux heures de file d’attente pour jouer 5 minutes… donc autant dire que nous avons passé notre tour.
Sonic Mania, Fast RMX (sorte de Wipeout), Ultra Street Fighter 2 ainsi que plein d’autres licences tierces étaient également testables sur les différents stands.

Nintendo Switch Jeux Tiers

Il est probable que plusieurs jeux (tiers) vont être annoncés sur Switch dans les semaines et les mois à venir mais surtout dès que les éditeurs connaîtront mieux les ventes de la console.

.

Notre avis

Zelda


Niveau design, je trouve la Switch aboutie et en plus elle ne prend pas beaucoup de place par rapport à une Xbox ou une PS4. Je sais bien que les performances sont sans communes mesures mais c’est quand même important.

Niveau ressenti, même si je changerai peut-être d’avis lorsqu’elle arrivera à la maison, je n’ai pas eu d’effet Waouh en la prenant en main. Cela avait été le cas avec à sa grande sœur la Wii. La magie se produira probablement lorsque je pourrais passer de ma télé à l’écran de la console tout en gardant le même jeu en cours.

Enfin, ma plus grande crainte pour cette jolie Switch est que le nombre de jeux soit insuffisant pour justifier son prix de vente.

.

Satania


Que dire de la dernière née de Big N… Honnêtement je ne sais pas… La Switch représente pour moi une version corrigée de la Wii U que l’on attendait il y a 3 ans maintenant. Un gamepad mobile où l’on pourrait emporter son jeu avec soi dans le métro et surtout bien moins gros que celui de la Wii U.
Certes, elle a des points forts. Tout d’abord l’écran – malgré qu’il ne soit que 720p – fait très quali, avec un contraste puissant et une résolution agréable. Il se rapproche vraiment de la référence pour moi : la PS Vita. Il a même tendance à nous faire oublier la 3DS.
Deuxieme point : la puissance pour une console nomade. Faire tourner un Skyrim ou un Zelda en nomade est quand même très agréable pour une portable de Nintendo. On oublie le côté enfantin des graphismes de la 3DS et sa qualité d’écran horrible…

Mais elle comporte beaucoup de points noirs :
La batterie, aujourd’hui annoncée de 2h30 à 6h d’autonomie, est clairement trop sous dimensionnée. Après un an ou deux ans d’utilisation la batterie sera en déclin et les jeux beaucoup plus gourmands, l’autonomie de la console s’en verra clairement pénalisée c’est certain.

Mais le plus gros point noir c’est clairement son prix en Europe !
Au Japon la console est commercialisée à 245 € (soit le prix de la Wii à sa sortie), un prix idéal qui se place un peu plus au-dessus de la 3DS mais moins cher qu’une PS4 Pro. En Europe, avec un tarif annoncé à 329 €, la Switch nue, coûte aujourd’hui plus cher qu’une PS4 et/ou qu’une Xbox One S avec une manette et plusieurs jeux offerts. Surtout n’oublions pas que pour profiter des jeux en multi, cela coûtera un bras en accessoires et que pour jouer correctement à un jeu tel que The Legend of Zelda ou Skyrim il faudra obligatoirement la manette « Pro ». Donc  la console reviendra à 329 € pour la Switch nue + 60 € pour un jeu + 75 € pour la manette pro soit un total de 464 € !
Quelle technologie justifie ce prix ? Le mode « switch » nomade/salon ne le justifie pas. Mais Big N sait toujours faire du fan service et proposer des licences fortes (mais non créatives) qui « forcent » toujours l’achat de leurs nouvelles consoles et je sais que la majorité des fans de Big N l’achètera les yeux fermés.


Site officiel : https://www.nintendo.fr/Nintendo-Switch/Nintendo-Switch-1148779.html
Prix : 329€
Date de sortie 03 Mars 2017


 

Zelda

Zelda n’est pas forcément adepte du jeu intensif mais aime bien regarder, critiquer parfois même piquer la manette. Types de jeu favoris : RPG / simulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.