Skip to main content
No Man's Sky est le dernier bébé de Hello Games. Hello Games Quelles surprises nous réserve ce jeu d'exploration spatiale ?

[Test PS4] No Man’s Sky

Bienvenue dans l’espace voyageur !

Tu te réveilles au milieu de nulle part sur une planète, à côté d’un vaisseau écrasé et tu ne sais même pas qui tu es, ni ce que tu es. Tout ce que tu sais c’est que tu es là, paumé, au milieu de nulle part.

Voilà comment démarre No Man’s Sky, le dernier bébé de Hello Games. Hello Games est connu pour son jeu Joe Danger où l’on incarnait un cascadeur à moto, qui devait survivre à ses cascades sur un parcours. Rien de folichon en soit… Alors quelles surprises peuvent bien nous attendre sur un jeu dont le « seul but » est l’exploration spatiale ? C’est ce dont nous allons vous parler dans cet avis.

No Man's Sky

No Man’s Sky est un jeu d’exploration spatiale. La promesse de Hello Games est de pouvoir parcourir pas moins de 18 trillons (18 millions de millions de millions !) de planètes générées par un algorithme mathématique et de partir à la découverte de nouvelles espèces de la flore et de la faune. Une promesse ahurissante et un travail titanesque.

Dans No Man’s Sky, vous vous retrouvez tout d’abord écrasé sur une planète (différente pour tout le monde) en plein milieu de nulle part, dans cette galaxie immense. Vous découvrez que votre vaisseau est en miettes et qu’il va falloir le réparer. Vous l’inspectez et vous rendez compte qu’il va falloir chercher de la matière première à extraire pour fabriquer des ressources.

No Man's Sky Reveil

No Man's Sky Réparation

Sur votre chemin, vous croiserez des espèces animales et végétales que vous pourrez scanner. En identifiant de nouvelles espèces, vous vous ferez un peu d’argent de poche pour acheter des ressources. En fouillant près de votre vaisseau, vous trouverez une balise qui vous proposera de suivre la quête de l’ATLAS. A vous de choisir votre destinée… ATLAS ou Exploration ? Quelle est la différence me direz-vous ? A vous de choisir mais cela n’a aucun réel impact sur le jeu dans un premier temps.

No Man's Sky scan
C’est un chien ? Non ! C’est une licorne ? Non! C’est un Chicorne ? Non c’est un Aagation Hummulode …

Une fois votre vaisseau réparé, vous pourrez commencer à explorer la planète où vous vous êtes crashé et à partir à l’assaut de la galaxie. Vous aurez alors la possibilité de découvrir de sublimes planètes et/ou univers aux couleurs pastels et le tout sur une musique relaxante. La Zen attitude en quelque sorte.

No Man's Sky Décollage

Dans No Man’s Sky, pas de prise de tête à l’horizon. On ne vous demandera pas de faire 50 allers retours entre deux planètes pour récupérer un seul item particulier (comme ce pouvait être le cas dans Mass Effect). Ici votre seul objectif est de survivre afin d’atteindre le centre de la galaxie.

No Man's Sky découverte

Ce ne sera pas facile car dans la galaxie tout n’est pas rose. Toutes les planètes ne sont pas amicales. Vous trouverez des planètes aux couleurs pastels et à la faune et flore prolifiques, des planètes mortes où plus rien n’existe ou encore des planètes gardées par une faune ou des sentinelles en vigilance maximum et qui essayeront de vous dézinguer à la première rencontre. Mais ne vous inquiétez pas, il n’y a rien de vraiment méchant ou agressif. Vous vous sortirez des situations conflictuelles assez facilement à coup de grenades ou de lances foudres.

No Man's Sky paysage
Il fait un peu chaud et on y voit pas grand chose là !

Mais si vous vous en tirez à bon compte, d’autres n’ont pas eu cette chance… Leur crash a été mortel ! Cependant, pour vous c’est de bonne augure puisque ce sont des vaisseaux gratuits, disposant parfois de technologies très avancées qu’il ne faut que retaper pour pouvoir les piloter. Une chance à ne pas rater quand on sait que le moindre petit vaisseau vous coûtera la bagatelle de plusieurs milliers, voire millions d’unités.

No Man's Sky Crash
Il y a quelqu’un là-dedans ?!

Vous l’aurez compris votre but ici est bien de survivre en milieu (rarement) hostile et de rejoindre le centre de la galaxie. Ce n’est pas tout ! Cet ATLAS vous intrigue réellement et vous avez décidé de le suivre ? Il vous emmènera alors de station en station pour récupérer plusieurs fois une ressource inestimable.

Mais il y a-t-il une fin à tout ça ? Cela vous amènera-t-il à votre but plus rapidement ? Vous devrez le découvrir par vous-même ^^.

No Man's Sky Atlas

Sachez que dans cette galaxie, même s’il n’y a presque que mort et désolation autour de vous, vous n’êtes pas seul ! Il existe plusieurs races que vous rencontrerez au cours de votre périple.
Elles ne parlent pas votre langue et vous devrez apprendre les leurs pour pouvoir profiter réellement de ces rencontres. Pour cela vous trouverez des reliques Atlas sur les planètes que vous visiterez ou bien encore des « orbes de connaissances » dans les Stations ATLAS. Au fur et à mesure de ces découvertes, vous comprendrez de mieux en mieux leurs langues.

No Man's Sky Aliens
Remix de Daft Punk ?

 

No Man's Sky GEK
Hééé MACARENA

Mais les personnes les plus importantes seront Polo et la prêtresse. Ces derniers, qui apparaîtront ponctuellement sur votre chemin, vous guideront vers des trous noirs raccourcissant votre voyage ou bien sur un chemin vers une station Atlas. Alors ne perdez pas le fil et suivez le chemin de votre quête.

No Man's Sky Polo
Marco c’est toi ?

.

Avis

Alors par où commencer ? No Man’s Sky n’est pas un jeu triple A comme on pourrait le croire au vu de la pub mise en place pour sa promotion. En effet, Hello Games n’a pas le budget d’un Uncharted et cela se sent !
Le coté génération aléatoire de 18 trillions de planètes est sans doute là pour simplifier le développement. En effet, l’instruction d’une base de données initiale avec textures et éléments et l’algorythme qui les réparti aléatoirement sur les planètes leur facilite la vie.
La problématique est que la génération se fait également au fur et à mesure de notre avancée sur la planète, pour éviter les gros chargements à chaque changement de système solaire, et parfois on se retrouve avec des « textures fantômes » qui nous bloquent le passage et qui soudainement apparaissent… du coup, vous l’aurez compris : du clipping…

No Man's Sky Trame
Mais le gros point noir et toujours inexpliqué est clairement le plantage… Il est récurrent que le jeu plante… Ce qui est clairement chiant ! En une 50aine d’heures de jeu, il m’est arrivé d’avoir à rebooter ma console ou le jeu quasiment une vingtaine de fois. Parfois, après l’arrivée dans un nouveau système solaire, parfois juste en descendant de mon vaisseau. Ce bug reste inexpliqué mais il ne corrompt plus les sauvegardes depuis le patch 1.3.

Cependant, tout n’est pas noir, il faut aussi reconnaître les bons et même très bons points de ce jeu. Démarrons par l’audace ! No Man’s Sky vous laisse libre, entièrement libre. Vous pouvez réellement aller où vous voulez, quand vous voulez. Toutes les planètes sont différentes les unes des autres et vous trouverez rarement deux fois la même espèce animale ou le même type de paysage (ok sauf si vous enchaînez les planètes mortes ^^).

No Man's Sky DA
La direction artistique est vraiment canon. Certes, un downgrade est passé par là, comme d’habitude… Mais les couleurs pastels, les détails de chaque planète et de chaque galaxie sont sublimes. Le tout couplé à une bande son des plus tranquille et agréable qui soit.

Après une journée de boulot, il n’y a rien de plus agréable que de poser son cerveau et de jouer sans se prendre la tête. Le principe de liberté totale, sans objectif, sans réel défi si ce n’est atteindre le centre de la galaxie est à double tranchant. Certains vont adorer (comme moi) et d’autres vont détester. Il vous faudra vous-même définir vos objectifs de la journée :

No Man's Sky étapes
Les objectifs?

Soit avancer de N systèmes vers le centre, soit vous faire N milliers d’unités pour vous payer un nouveau vaisseau, etc. Il faut prendre son temps et explorer/savourer chaque instant comme un nouveau moment sur une nouvelle planète. Il faut vraiment vivre l’expérience de survie extrême comme si on la vivait nous-même.

Donc comme vous l’aurez compris, No Man’s Sky est un jeu largement perfectible mais qui ouvre la voie à un univers unique.

On retiendra :

  • La sensation de liberté
  • La direction artistique et la bande-son
  • L’audace du titre

On oubliera :

  • Les trop nombreux bugs
  • Les crashs du jeu et voire de la console
  • La répétitivité du titre

Note : (3,5 / 5) Sympathique mais pas indispensable!


Site officiel : http://www.no-mans-sky.com/

Réseaux sociaux : Twitter / Facebook

Prix indicatif : 60 € Amazon


2 thoughts to “[Test PS4] No Man’s Sky”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.