Sorti mondialement le 8 Mars 2016, The Division s’inspire directement de la NSPD 51 et de l’opération Dark Winter. Mais que vaut-il en vrai ?

[Test PS4] The Division

Agent, votre signal vient d’être activé. La directive 51 est lancée. Vous connaissez les règles, vous abandonnez tout ce que vous avez et vous ralliez le point de rendez-vous au plus vite. Ceci n’est pas un exercice mais bien une situation d’urgence, New-York est tombée.

Une maladie que nous avons appelé Poison Vert s’est rependue lors du Black Friday et en deux semaines la population de New York a été quasiment décimée.  Seuls quelques rares survivants arpentent encore les rues à leurs risques et périls en évitant les factions qui patrouillent pour tuer les infectés.

Voilà le pitch de The Division le nouveau jeu d’Ubisoft/Massive Entertainment.

Tom Clancy's The Division Argent Sale
Pour le coup, on peut parler d’argent sale non ?

.

The Division, une Big Apple encore pourrie

Sorti mondialement le 8 Mars 2016, The Division s’inspire directement de la NSPD 51  et de l’opération Dark Winter pensée en 2001 après les attaques terroristes à NYC. Dernier né de la longue et prolifique lignée des Tom Clancy’s (auteur de roman d’espionnage), The Division se définit comme un MMO-TPS.

L’action, comme vous l’aurez compris, se déroule à New York 15 jours après le Black Friday. Des millions d’Américains se bousculaient dans les magasins et manipulaient des milliers de billets de banque. Mais un scientifique un peu taré (il faut le dire) a créé une souche de virus mortel dérivée de la Variole et l’a déposée sur ces billets de banque.
Tom Clancy's The Division Malade
Tous ceux qui l’ont touchée sont morts, ou presque, car seul un petit pourcentage de la population est immunisé nativement contre ce virus. Central Park est devenu un cimetière à ciel ouvert et le Lower Manhattan est coupé en deux (Dark Zone et Zone PvE).

Tom Clancy's The Division Full map une sacrée carte non ?
une sacrée carte non ?

New York est encore en prise avec un scénario catastrophe (on ne peut pas la laisser un peu tranquille !?). Le scénario est sympathique mais relativement cousu de fil blanc. Vous êtes un Rambo 2.0 (homme ou femme à votre guise) qui parcourt la Big Apple à pied pour aller botter le cul de tous les méchants qui traînent et découvrir qui a fait bobo à la mère patrie américaine (FREEEDOMMM).

.

Une virée en enfer

Après la cinématique d’introduction, le premier contact avec le jeu est la personnalisation du joueur. Car oui l’agent que vous incarnez a le malheur de se regarder dans la vitre d’une voiture.

Tom Clancy's The Division Personnalisation J'ai le swag baby ?
J’ai le swag baby ?

La personnalisation… « personnalisation » oui mais on ne dispose que de quelques visages différents, non modifiables. Exit les modélisateurs à la Fallout ou Blade and Soul, ici vous aurez le choix entre 8 visages prédéfinis, 8 couleurs de peau, 5 types de cheveux, 9 couleurs d’yeux et de tatouages/accessoires (plutôt ignobles et useless). Une fois fait, votre agent s’arme et se lance jusqu’au point de rendez-vous dans Brooklyn pour connaître l’objet de sa mission. Vous y rencontrez l’agent Faye Lau chargée de vous briefer.

Tom Clancy's The Division Faye Lau

La première mission principale est de libérer le commissariat de Brooklyn afin de pouvoir atteindre la zone d’extraction par hélico pour Manhattan. Cela fait, vous rejoignez Lau sur le tarmac et votre hélico est pris pour cible lors de son atterrissage. Vous êtes blessé et mourant, l’agent Faye Lau et la JTF (Joint Task Force) vous extraient vers Manhattan en essayant de vous réanimez.

Tom Clancy's The Division agent FAIL Lau
Elle devrait s’appeler FAIL Lau 😀

Le sauveur du monde libre (l’Amérique) démarre à moitié mort… on sent bien qu’il va être efficace ce con J. Lau, quant à elle, a perdu un œil et s’est cassée la jambe, elle ne pourra pas vous aider dans votre mission. C’est donc seul avec votre petite mitraillette que vous débarquez dans les rues de NYC pour commencer votre nettoyage.

Mission numéro 2 : rejoindre la Base JTF qui sera votre camp de base et qui est pris pour cible par des émeutiers (Rioters). Ce camp vous permettra à terme de faire évoluer vos capacités sur 3 ailes différentes : Santé, Technologique et Sécurité. Pour cela, vous devrez finir des missions principales/secondaires pour activer des bonus dans les ailes associées.

Tom Clancy's The Division Base

Second objectif : gagner de l’EXP et du loot !

.

Le Destin de la Division

Ok, je commence avec un jeu de mot pourri (qui sera pas forcément compris :D). Que ce soit Destiny ou The Division, le combat est le même. Le nerf de la guerre c’est le loot et vous passez le plus clair de votre temps à ne faire que des activités en vue de looter. Pour atteindre le niveau 30, vous passerez par la case Collectibles (293 à récolter !) et missions secondaires. Pourtant, être niveau 30 sans armes potables, ça ne sert à rien.
Tom Clancy's The Division collectible Vous avez dit collectibles ?

Vous avez dit collectibles ?

On retrouve le code couleur classique des « RPG » avec du plus faible au plus élevé : Blanc / Vert / Bleu / Violet / Jaune. Vous aurez ces loots en tuant des boss dans les missions difficiles/expertes de niveau 30 ou en tuant des ennemis nommés dans les rues de NYC.

Une fois bien stuffé, vous pouvez alors commencer à arpenter la Dark Zone, plus communément appeler DZ. La DZ est la zone PvP/PvE du jeu. Elle contient certains de ses plus beaux loots, principalement du Haute Qualité (Jaune/Exotique) et vous permettra de vous stuffer rapidement pour partir en raid avec vos coupains !

Tom Clancy's The Division loot Dark Zone
DU LOOOOOOT

La DZ est une zone de non droit. Elle est le point zéro de la contamination. Seuls les plus fous s’y risqueront car vous y trouverez Rikers, LMB ou autres émeutiers allant du niveau 30 à 32 ! Mais vous ne serez jamais seul dans votre quête du loot, car comme je vous l’ai dit, c’est une zone PvP/PvE. Vous y croiserez d’autres agents qui, comme vous, seront là pour le loot et peut être même pour VOTRE loot ! Car oui, ici vous pouvez tirer sur n’importe qui, mais à vos risques et périls…

Tom Clancy's The Division Dark Zone Renegat rogue easy
5 minutes après c’était la guerre capitaine!

Si vous tuez un agent neutre, vous deviendrez renégat et votre tête sera mise à prix sur la carte ! N’importe qui pourra alors vous tuer pour empocher votre loot et votre argent J. Si à la fin du timer, vous réussissez à survivre, vous empochez alors un max d’expérience de DZ et d’argent. Donc deux manières de jouer : soit vous chassez, soit vous êtes pourchassé.

Comme pour toutes les activités du jeu, je ne saurais que vous conseillez d’y aller avec des copains !

Une autre possibilité pour améliorer son équipement est la Fabrication et modification. Bienvenue dans Diablo 3 ! Hein pourquoi je vous parler de D3 ici ? Tout joueur de Diablo reconnaîtra les mécaniques de crafting proposé dans The Division. Avec des ressources que vous collectez dans la DZ ou dans la zone PvE, vous pouvez créer des armes/armures de haut niveau. Si cette dernière n’a pas des perks au top, vous pourrez à loisir – et moyennant une somme conséquente – changer une des perks ! A vous de choisir la bonne et d’avoir la chance de tomber sur celle que vous désirez ensuite.

Tom Clancy's The Division Craft Craft d'une petite Vector <3
Craft d’une petite Vector <3

.

The Division la pêche au bon jeu

Ce qui fait de The Division un jeu bien sympathique est sans doute le fait qu’il pêche à droite et à gauche les idées d’autres jeux emblématiques. On notera la ressemblance des gun-fights d’un Gears of War / Uncharted où l’on passe la plupart de son temps à courir d’un abri à l’autre, d’un Diablo pour l’aspect de Fabrication ou encore d’un Borderlands pour les loots d’armes. Mais là où The Division s’est le plus inspiré, c’est clairement de Destiny.

Tout joueur de Destiny retrouvera ses petits sur ce jeu… Seules les appellations changent mais le but est le même :

  • Les crédits Phoenix permettent d’acheter du stuff HQ / Les pièces étranges d’acheter des Exotiques ;
  • Les statistiques de Dégâts/Endurance/Compétence / les 3 statistiques de Discipline, Intelligence et Force ;
  • Les incursions / Les raids.

Et ce ne sont que quelques exemples… Il y a les missions quotidiennes, les missions experts (Nuit noires), le gear score (niveau de lumière), etc., etc.

Tom Clancy's The Division Gear Score Alors je suis combien de lumière ? Destiny
Alors je suis combien de lumière ?

Là où certains studios auraient pu se casser les dents, Massive a réussi son pari. Tout se mélange à la perfection et permet d’ouvrir un nombre de possibilités assez « Massive » (ha… ha… ha …). Une bonne réussite.

La guerre ne s’arrête pas aux ressembles In-Game. Ubi veut clairement prendre des joueurs à Bungie. Ce au point d’annoncer leur mise à jour le jour du dernier stream sur la MAJ de Destiny et de la mettre en ligne le même jour qu’eux (12 avril) ! Pour les joueurs comme moi – ayant passé 2 000h sur Destiny et déjà pas loin de 200h sur The Division – le dilemme était grand… Pourtant le ressenti final était de la frustration. Mauvais point… réellement mauvais point…

.

Conclusion de la Vanilla

Je conclus maintenant la partie du jeu « Vanilla » (hors mise à jour d’avril). Je n’ai volontairement pas parlé de la partie graphique du soft car je ne veux pas entrer dans le sempiternel débat des downgrades graphiques entre présentation et jeu réel… Sachez juste que le jeu est canon, qu’il profite du vide de PNJ (en même temps ils ont tous crevé… ça aide !!) pour se concentrer sur des points comme la profondeur de champ et des conditions climatiques variées.

Tom Clancy's The Division Profondeur de champ Bien loin de AC Unity
Bien loin de Assassin’s Creed Unity non ?

 

Tom Clancy's The Division Time Square
Tout cassé Time Square!

Le jeu « Vanilla » a une durée de vie (pour ma part) de 150/200h, ce qui est largement respectable pour une nouvelle licence. Mais si vous n’aimez pas courir après le loot et que vous souhaitez uniquement finir le jeu, une trentaine d’heures seront largement suffisantes pour venir à bout de la dernière mission Consulat Russe.

Seule vraie ombre au tableau pour moi : la présence de bugs à la pelleteuse ! Il ne sera pas rare que vous vous mettiez à fondre et à traverser le sol alors que vous cherchiez à vous abriter. Les missions qui ne se lancent pas sans que l’on sache pourquoi. Les joueurs en DZ qui traversent les murs en étant renégats pour se mettre à l’abri. Et ce n’est qu’un début…

Mais en somme The Division est une très belle réussite pour une nouvelle licence et pour le premier essai d’Ubisoft dans le monde des MMO-FPS/TPS.

On retiendra :

+ Une expérience de jeu réussie
+ Les cinématiques d’histoire
+ Le level design impressionnant de fidélité
+ La Dark Zone.

On oubliera :

– LES BUGS, LES BUGS, LES BUGS
– L’histoire pauvre et décousue
– L’IA en mousse pour les ¾ des ennemis
– La personnalisation vraiment petite et mal conçue pour un « MMO »

.

Note finale : 4 out of 5 stars (4 / 5) Vraiment Cool


Site web : tomclancy-thedivision.ubi.com

Date de sortie : 8 Mars 2016

Prix à la sortie : 70 € Amazon



 

Satania

Satania est un joueur dans l’âme. Depuis sa plus tendre enfance, il chérit ses manettes et consoles. Moult années plus tard et malgré une vie de couple et un enfant, cela n’a pas changé ! Types de jeu favoris : FPS / Action- aventure / RPG. Top 3 vidéoludique : Destiny / Final Fantasy XIV / Bloodborne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.